top of page
Rechercher

Et si pour être moi-même, j'allais découvrir mon tableau d’origine!


Le tableau d’origine est une image qui m’a particulièrement touchée lors d'une formation que j’ai faite avec Ariane Seccia sur les difficultés psychiques autour de la naissance. Je trouve cette image tellement juste et explicite.


Au tout début, enfant, j’arrive avec ce que je suis, avec tout mon potentiel, mes dons, mes capacités, mon énergie… La personnalité n’est pas encore structurée mais des traits de caractère sont déjà bien présents. Je peux être déjà plutôt moteur, observateur, attentif, interactif, ou tranquille...


A la naissance de ma fille, je me suis vite aperçue qu’elle était hyper-communicative. Au moment de sa venue au monde, je revois ses grands yeux ouverts plongés dans les miens pendant plusieurs minutes, silencieuse et attentive. A 4 mois, elle interpellait tous les voyageurs du wagon du TGV lors de notre trajet vers Paris. Elle a gazouillé pour appeler et discuter avec chaque personne autour d’elle, décrochant de charmants sourires à tous. J’étais hallucinée parce que je suis moi au contraire plutôt réservée en public, et elle n'avait pas l'habitude de voir tant de gens. Et aujourd’hui encore, elle est définitivement sociable et communicative.


Donc, quand j’arrive bébé, on pourrait dire que je suis comme un tableau, une magnifique toile unique, où chaque couleur, chaque trait de peinture révèle qui je suis fondamentalement, et l’ensemble donne le sens et l’orientation de ma vie.

Rien n’est plus beau et plus précieux que mon tableau d’origine.

Mais ce tableau est soumis à bien des influences.

Ces influences sont toutes les modalités qui vont colorer ma venue c’est à dire colorer mon tableau d’origine :


Avant même ma conception, pendant les 9 mois précédents,

Selon que j’ai été désiré-e, rêvé-e, attendu-e ou non,

Selon que mes parents étaient dans une relation d’amour ou non,

Selon la situation et le contexte dans lequel ils vivaient, aisé, agréable ou difficile, stressant,

Selon l’harmonie ou la mésentente avec le reste de la famille,

Selon l’état de santé, la fertilité,

Selon qu'il y a eu une fausse-couche ou un avortement précédemment,

Selon les conditions de vie, la qualité de l’alimentation…


Par exemple, j’ai vu bon nombre de personnes non désirées chercher à combler à tout prix ce désir manquant dans leurs relations en créant des relations de co-dépendance, insatisfaisantes le plus souvent, et avec des grosses blessures de rejet et d’abandon.


Après ma conception, les 9 mois de grossesse,

La façon dont ma mère a pris connaissance de la grossesse, comment la grossesse a été accueillie, comment elle a été vécue, par mes parents, mes frères et sœurs, par la famille élargie va aussi apporter d'autres nuances à mon tableau.

De même que les interactions avec mes parents, leur implication, leurs attentes et leurs projections… Tout ceci va jouer sur ce que je vis et ce que je ressens dans le ventre de ma mère…


Le bébé in utero capte les émotions de sa mère entre autres choses. Lorsque sa mère vit un stress majeur, il ressent ce stress. D’où l’importance de dire au bébé de ne pas s’occuper du stress de sa mère. Faire la distinction de maman et de bébé permet au bébé de ne pas se construire sur ce stress.

Les émotions positives et joyeuses, elles, baignent le bébé dans le bonheur et la confiance !



A la naissance,

Les circonstances, le déroulement et le vécu de l’accouchement par ma mère, mais aussi par mon père et l’équipe médicale vont encore modifier mon tableau.

La manière dont je nais influence aussi mes fausses croyances sur la vie rajoutant de nouvelles couleurs sur ma toile.


Lors de ma formation de Rebirther*, nous avions constitué plusieurs groupes à partir du scénario de notre naissance : on a vite repéré le groupe des enfants nés en terme dépassé, qui arrivaient en retard… systématiquement. Et dans chaque groupe, nous avons retrouvé des modes de fonctionnement similaires liés à l’histoire de notre naissance :

- Les enfants nés par forceps avaient beaucoup de difficultés à demander et recevoir de l’aide, ça se faisait toujours dans la nécessité et la douleur.

- Le groupe des enfants nés suite à un déclenchement avait de la difficulté à démarrer les choses, à mettre en œuvre, à se sentir prêt.

- Le groupe des enfants nés avec le cordon autour du cou, se sentait facilement étouffé, ou dépassé dans certaines situations, dans leurs relations, avec notablement du mal à supporter col roulés et écharpes.

C'était très intéressant.


Et pendant encore 18 mois,

Mon tableau va être éclaboussé, modifié par d’autres couleurs, d’autres traits, d’autres mouvements :

La manière dont je suis materné-e, dans la confiance ou la peur, dans le respect ou non de mes besoins, l’environnement dans lequel je vais évoluer, imprégné-e des projections de mes parents qui vont s'affirmer de plus en plus.

La reprise du travail, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur, des difficultés au travail, un déménagement, l’accident d’un proche… plusieurs évènements marquants peuvent encore projeter des couleurs ici et là.


Et toutes ces colorations « extérieures » sont autant de couleurs que je vais prendre pour miennes !


Parce que bébé, je suis UN, je suis le Tout, je suis l’Univers.

Je ne fais pas la distinction entre moi et ma mère, moi et le monde, je suis le monde !...

Tout ce que je perçois, je m’en imprègne, je l’absorbe comme une éponge, je ressens ce qui m’entoure et surtout je m’y identifie…

Ces couleurs se rajoutent, se mêlent, se juxtaposent et par là même transforment mon tableau. Les projections de mes parents, leurs croyances, inévitables, et le plus souvent inconscientes, vont, elles, venir en sur-impression, masquant tout ou partie de mon tableau d’origine, créant même de nouvelles règles, une autre destination à suivre qui n’a rien à voir avec mon projet initial.


En découlent des fausses lois, des fausses croyances, des souffrances, des stratégies de survie… et au lieu de vivre dans l’amour et la confiance, je vis au travers du désir de l’autre, pour être aimé et reconnu ! A chercher quelque chose, ou suivre des chemins qui ne me correspondent pas !



Pour m’épanouir,

je peux avoir besoin de retrouver ma source,

en allant découvrir mon tableau d’origine !


 

* Rebirther : Praticien en Rebirth. C'est une technique de développement personnel par la pratique d'une respiration circulaire. Cette respiration permet un accès à l'inconscient et à des souvenirs très profonds.


Sources :

Ma Formation accompagnement psychique de la naissance,

https://naissanceslibres.wordpress.com/07-etudes-scientifiques/

Message d'une sage-femme, pour une naissance libre, les peurs de la grossesse et de l'accouchement d'Ariane Seccia.

390 vues0 commentaire

Comments


bottom of page